النتيجة النهائية لمبارة شركة الإنتاجات البيولوجية و الصيدلية البيطرية BIOPHARMA

Main menu

Pages

النتيجة النهائية لمبارة شركة الإنتاجات البيولوجية و الصيدلية البيطرية BIOPHARMA

النتيجة النهائية لمباراة شركة الإنتاجات  البيولوجية و الصيدلية البيطرية ش.م

BIOPHARMA


BIOPHARMA




أعلنت شركة الإنتاجات البيولوجية و الصيدلية البيطرية ش.م .عن النتيجة النهائية لمباراتها 


 

La société de Production Biologique et Pharmaceutiques Vétérinaires BIOPHARMA,  est une société anonyme d'Etat, à capital social de 23.45MDH. à Directoire et conseil de surveillance, régie par la loi n° 17.95.

Créée en 1984 à l'initiative du Ministère de l'Agriculture, du Développement Rural et des Eaux et Forets (Direction de l'Elevage) comme outil scientifique stratégique de lutte contre les maladies contagieuses animales

  • Notre patrimoine comporte:
    • Immobilisations corporelles:
      • un terrain de 16300 m2, des constructions, du matériel et des installations de traitement d'eau, des effluents, etc.
    • Immobilisations incorporelles:
      • Ce patrimoine inclut les technologies de production, Ie savoir-faire, l'expérience, la part du marché (local et a l'étranger).

La création de la société d’état BIOPHARMA en 1984 a été non seulement motivée pour assurer l’approvisionnement régulier en vaccins vétérinaires pour les compagnes prophylactiques nationales, mais aussi pour disposer d’un laboratoire de recherche en biotechnologie vétérinaire. A l’époque le Maroc subissait de plein fouet les conséquences dramatiques d’épidémies animales telles que Peste Equine en 1967 ou Fièvre Aphteuse en 1976. Depuis la création de BIOPHARMA cette mission a été assurée et continue à l’être sur trois volets principalement :

  • La gestion des grandes épidémies animales que connaît le pays régulièrement, BIOPHARMA étant le laboratoire d’avant-garde capable de poser un diagnostique rapide, d’effectuer les recherches pour préparer les réactifs nécessaires au dépistage au niveau des laboratoires régionaux et de mettre au point le vaccin approprié dans les délais. Tel été le cas pour :
    • 1989, la Peste Equine fait son entrée au Maroc, le diagnostique assuré par BIOPHARMA, le vaccin mis au point dès 1990 pour conduire à l’éradication de la maladie en 1994.
    • 1990, lors de l’épidémie de la Fièvre du Nil Occidental, maladie diagnostiquée pour la première fois au Maroc sur des chevaux et des humains, la mise au point des réactifs de diagnostic et d’un vaccin inactivé et là encore assuré par BIOPHARMA.
    • 1999, une nouvelle épidémie de Fièvre Aphteuse est apparue mais aussitôt jugulée grâce aux mesures rapides de vaccination.
    • 2003, le virus West Nile refait son apparition au Maroc.
    • 2004, BIOPHARMA met au point le vaccin contre la Blue Tongue et le vaccin mixte Blue Tongue Clavelée en 2005.
    • 2005, Avancement dans la mise au point du vaccin contre la maladie épizootique hémorragique;
    • 2005, BIOPHARMA met en place une structure pour le diagnostic à l’échelle nationale de L’Influenza Aviaire.
    • 2006, La mise au point définitive du vaccin vivant atténué contre la blue tongue sérotype 1, sérotype2,
    • 2007, La mise au point définitive du vaccin vivant atténué contre la blue tongue sérotype 1et4;
    • 2007, La mise au point du vaccin mixte contre la clavelée et la blue tongue sérotype 4, et contre la clavelée et la blue tongue serotype2.
    • 2007, la mise au point du vaccin contre l’artérite virale équine.
    • 2008, BIOPHARMA met au point le vaccin contre la Peste des Petits Ruminants(PPR).
    • 2008, Le développement du vaccin inactivé contre la maladie des abcès à corynebacterium;
    • 2009, Le développement du vaccin mixte contre la clavelée et la PPR.
    • 2009, la mise au point du vaccin huileux contre la Blue Tongue sérotype1.
    • 2009, la mise au point du vaccin huileux contre l’enterotoxemie.
    • 2010, Mise au point du vaccin inactivé adjuvé contre la fièvre du West Nile.
  • La réalisation d’enquêtes sérologiques à grande échelle pour déterminer la prévalence de certaines maladies.
  • La réalisation de diagnostic ou de techniques spécifiques ; le laboratoire de BIOPHARMA continue à assurer seul certains diagnostics faisant appel à des techniques nouvelles ou très élaborées notamment :
    • L’isolement viral et typage sur cultures cellulaires pour toutes les maladies virales qui existent ou menacent le Maroc.
    • La réaction de polymérisation en chaîne et notamment pour la Clavelée, Bleu Tongue, Peste des Petits Ruminants, Bronchite Infectieuse, Fièvre Aphteuse et autres pathologies.
    • La technique Elisa, ou des kits de diagnostics sont préparés sur place et mis à disposition de personnes tierces.
    • Le laboratoire BIOPHARMA assure la production et le contrôle de qualité des souches virales utilisées dans les activités de diagnostic et d’épidémiosurveillance. Une souchothéque a été constituée à BIOPHARMA regroupant tous les germes (bactéries et virus) isolés au Maroc depuis 1985.
    • Les souches de référence sont également gérées par le laboratoire. Elles sont produites (sur culture cellulaire ou sur l’œuf embryonné selon la nature de la souche), lyophilisées puis stockées. Ces souches sont à la demande fournies aux laboratoires régionaux.
    • BIOPHARMA réalise aussi au profit des laboratoires tiers, la préparation des sérums « anti » (sur les animaux cibles ou sur les animaux de laboratoire) pour le contrôle des tests sérologiques. Il prépare également les contrôles positifs pour la validation des réactions PCR.
  • Le laboratoire participe également aux programmes de contrôle menés par l’Office National de la Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires, pour l’épidémiosurveillance des maladies menaçantes.
  • Le laboratoire Biopharma en collaboration avec l’ONSSA réalise le contrôle post vaccinal à grande échelle :
    • 1995 : Contrôle de la vaccination vis-à-vis de la Peste Equine sérotype 4.
    • 2005 : Contrôle de la vaccination par le vaccin monovalent BT sérotype 4.
    • 2005 : Contrôle de la vaccination vis-à-vis du vaccin mixte Sheep Pox / BT4.
    • 2006 : Contrôle du vaccin monovalent BT sérotype 1.
    • 2006 : Contrôle de la vaccination par le vaccin Sheep Pox.
    • 2009 : Contrôle de la vaccination vis-à-vis de la PPR.




MISSIONS


Au début des années 1980, les autorités marocaines en matière de santé animale avaient entrepris le projet de construction d’une unité de production de vaccins et sérums à usage vétérinaire et ce dans le but de subvenir aux besoins exprimés pour ces produits sur tout le territoire du Royaume. En outre, un second objectif était de créer une valeur ajoutée nationale dans ce domaine de haute technologie qui permettrait de disposer de produits obtenus à partir de souches locales et donc mieux adaptées pour faire face aux maladies animales rencontrées.

C’est dans cette perspective que la société de productions biologiques et pharmaceutiques vétérinaires (Biopharma) a été créée en 1984 constituant ainsi un outil permanent de prévention stratégique à la disposition de l’Etat marocain dans la lutte contre les maladies animales contagieuses.

Pour ce faire, et dans un souci d’échapper à la lourdeur imposé par le mode de fonctionnement de laboratoire étatique similaire, il a été décidé de conférer à cette structure le statut juridique de société anonyme disposant de sa propre autonomie financière et soumise aux règles de droit privé.

Ainsi, cette société a toujours joué un rôle capital dans la lutte contre les maladies animales contagieuses qui ont sévi sur le territoire national en mettant à la disposition des Autorités sanitaires vétérinaires des vaccins produits localement à partir de souches microbiennes (bactéries et virus) isolées au Maroc et qui, du point de vue qualité, répondent aux normes internationales en matière d’innocuité et d’efficacité. En effet, dès 1985 cette société a procédé à :

  • La production de vaccins contre la clavelée ovine, la maladie de Newcastle, les charbons bactéridien et symptomatique, les entérotoxémies, la peste équine (1990), la variole cameline (1991), la rage (1996), la bluetongue (2005), la Peste des Petits ruminants (2008), West Nile (2010), etc… ;
  • La mise sous forme pharmaceutique de certains vaccins importés en vrac, tels que celui de la fièvre aphteuse.

Aussi, cette unité dispose-t-elle d’installations frigorifiques suffisantes pour assurer les stockages et les conservations de ces produits biologiques, qui constituent pour les services vétérinaires, entre autres, des stocks de sécurité mobilisables à tout moment. En effet, cet avantage a été mis à profit par les services vétérinaires dans le contrôle et l’éradication des épizooties de fièvre aphteuse de 1990 et 1999, peste équine, etc..maladies connues par leur haute contagiosité.

D’autre part, cette société dispose d’une collection de souches microbiennes, fruit d’une large collaboration ayant duré près de deux décennies entre les différents services vétérinaires et laboratoires régionaux d’analyses et de recherches vétérinaires, qu’elle a su capitaliser pour la production de vaccins. Cette production doit demeurer constamment possible, sans aucune contrainte étant donné que l’examen de la situation zoosanitaire internationale permet de relever que le Maroc n’est pas à l’abri d’incursions de maladies contagieuses animales sur son territoire. En outre, cette banque de souches pourra également servir pour la production de vaccins vis à vis de maladies ayant déjà sévi sur le territoire national sans le recours aux laboratoires étrangers.

Cette indépendance permettra aux autorités sanitaires vétérinaires une réactivité notoire face aux éventuelles incursions de maladies contagieuses, ce qui contribuera dans une large mesure à maîtriser la situation sanitaire et à juguler toute nouvelle épizootie.

La purification de chacune des souches qui composent actuellement cette banque est passée obligatoirement par une phase de diagnostic, avant d’atteindre la phase de production proprement dite, dont les techniques varient d’une maladie à l’autre. Ceci a permis l’accumulation par les cadres marocains d’un savoir faire d’une valeur inestimable. A cause de leur haut niveau, certaines de ces techniques de diagnostic telles que la PCR demeurent « l’exclusivité » des laboratoires de Biopharma.



 : للإطلاع على هذه اللاوائح 



بالنسبة لمهندسي الدولة إظغط هنا 



بالنسبة للأطباء البيطريين إظغط هنا 



بالنسبة للأطر المكلفين بالتسير إظغط هنا 


بالنسبة للتقنيين المتخصصين في تطوير تكنولوجيا المعلومات إظغط هنا


بالنسبة للتقنيين المتخصصين في الصيانة الصناعية 


بالنسبة لمشغلي الصيانة إظغط هنا


بالنسبة للمكلفين بالعمليات اللوجيستية و النقل إظغط هنا


بالنسبة للتقنيين المتخصصين في السكريتاريا الإدارية 


بالنسبة لتقنيي المختبر إظغط هنا 






reactions

Commentaires